• CM

Rester productive pendant le confinement ?

Mis à jour : 20 mai 2020

La création de ma petite entreprise tombe à un moment délicat. Démarrer une activité en plein confinement est pour dire assez risible. Je n'avais pas prévu cette crise sanitaire comme tout le monde. J'essaye malgré tout de prendre cela du bon côté et que cela peut être une chance pour préparer au mieux l'après confinement. En attendant des jours meilleurs, je reste positive et je m'efforce de travailler tous les jours.



Travailler tous les jours en alternant différentes actions me paraît indispensable rien que pour le moral. Pour cela, toutes mes journées "confinées" commencent par un réveil à la même heure. C'est pour moi essentiel de garder un rythme normal et ne pas vivre en décalé.


L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Pour ma part, je suis plus productive le matin que l'après-midi. J'apprécie le lever matinal et j'en profite surtout pour écouter les oiseaux en buvant mon café sur la terrasse quand il fait beau. C'est sur ces bases qu'une bonne journée de travail peut démarrer.


Se remettre au dessin


De manière générale et surtout quand l'envie est là, je commence par ma routine dessin. J'avais oublié depuis un certain temps de dessiner un peu chaque jour. Quel comble ! Je suis pourtant "graphiste"...


Revenir au dessin papier me fait un bien fou et me change de mon écran, de ma souris et de ma tablette graphique. Pour m'aider à reprendre cette routine, je me suis inscrite à un challenge "30 JOURS : 30 EXERCICES POUR PROGRESSER EN DESSIN" proposé par Le Carnet Digital. Je termine mon challenge demain et je suis fière de ce que j'ai produit en un mois. J'ai retrouvé petit à petit du plaisir à dessiner même si certains exercices étaient compliqués. Ce challenge m'a aidé à accepter les ratés, les dessins moches ainsi qu'à me sortir de ma zone de confort par l'appréhension de nouvelles techniques. Il ne tient maintenant qu'à moi de continuer à dessiner tous les jours même si ce n'est que 5/10min. Le progrès viendra de ma pratique régulière.



Se former via des moocs, des tutos


Avec trop peu de clients, malheureusement, il m'est très difficile en ce moment de me concentrer sur un ou plusieurs projets en particulier. Pour garder mes réflexes techniques, j'ai trouvé l'idée de réaliser des tutos assez bonne, voir même de créer de "faux" projets.


S'auto-former chez soi ? Quelle aubaine !


Durant certaines matinées, j'ai suivi des tutos sur Youtube pour m'améliorer sur Photoshop, Illustrator et découvrir le logiciel AfterEffects. Il existe réellement de quoi faire en ligne et gratuitement. C'est assez plaisant de s'exercer sur des cas pratiques d'une manière ludique et tout ça de mon canapé avec souvent ma tasse à café pas loin.


Je suis tombée aussi sur des formations qui tournent autour de l'entrepreneuriat et qui abordent des sujets comme par exemple : la gestion, la comptabilité, les clients, l'organisation, la vie de freelance... En tant qu'entrepreneure débutante, je suis à l'affût de tous bons conseils, de bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour bien démarrer mon activité.


Je compte m'attaquer également dans les jours prochains à des microformations sur les réseaux sociaux ; notamment Instagram car j'avoue avoir des lacunes. Cela me permettra d'améliorer ma communication en ligne.


Paperasse et communication


En parlant de communication, le temps, qui s'offre à moi en ce moment, me permet de mettre en place à mon rythme mes outils de communication. Au niveau web, je peaufine mon site, je travaille mon référencement naturel, je m'identifie sur des annuaires professionnels. De plus, j'ai crée ma page Facebook pro et j'envisage d'orienter "business" mon compte Instagram. Au niveau print, j'ai réalisé mes nouvelles cartes de visites et mes flyers que j'espère pouvoir distribuer dès que je pourrai.


Je consacre aussi du temps à m'occuper de la paperasse pour mettre en règle ma micro-entreprise. J'organise mes dossiers en vue d'une gestion quotidienne future, je réponds à la demande des organismes administratifs (courriers, mails). Cette partie n'est pas celle que j'affectionne le plus. Mais, si je m'y mets petit à petit, je me dis que je gagnerai du temps quand les temps seront plus fructueux.



Lire, s'informer, écrire, se cultiver


Mes après-midi sont quant à eux plus "soft". Entre quelques sessions bricolage, jardinage, je m'adonne parfois à la lecture qu'elle soit légère ou sérieuse. Je conseille d'ailleurs mon livre du moment pour garder la pêche : "Ma vie en plus funkie & veggie - La green attitude" de Alice Pagès. Les illustrations sont chouettes et les conseils donnés bien précieux. En résumé, un bouquin qui apporte beaucoup de fraîcheur !


Il m'arrive aussi de tomber sur de chouettes sites web ou articles de blogs en ligne qui traitent de sujets qui m'intéressent fortement ; l'écologie, le graphisme, la photographie, le jardinage etc. Cela m'a donné l'envie d'écrire moi même sur des sujets qui me tiennent à cœur ; d'où l'existence de ce blog. Je ne suis pas blogueuse mais écrire me fait étonnamment du bien.


Par ailleurs, je vais à des expositions virtuelles ! Oui ! Certains musées se sont adaptés au confinement en rendant accessible quelques expositions sur leur site web. C'est une super idée. A noter que l'exposition immersive du Grand Palais sur Pompéï est très belle et accessible en ligne (https://www.grandpalais.fr/fr/evenement/pompei).

En matière de culture musicale, mon "Inrockuptible" hebdomadaire par contre me manque terriblement ; sa parution est actuellement en pause.




En bref, je ne m'ennuie pas du tout pendant cette période de confinement. C'est même une super opportunité pour prendre du temps pour soi, se recentrer sur ses valeurs et se remettre à faire des choses que l'on avait oublié de faire. Toutes ces actions me permettent de rester active, de garder espoir en des jours plus heureux et de préparer le jour d'après. Et vous, vous faites quoi de vos journées confinées ?